-A +A

agriculture - biodiversité - climat

La Communauté de communes du Genevois s’engage à poursuivre et accélérer la transition écologique du territoire pour s’adapter et anticiper les changements climatiques.

De nombreuses mesures sont mises en place en faveur de la promotion des énergies renouvelables, de la lutte contre la disparition de la biodiversité ou encore la préservation de la qualité de l’air et de l’eau.

Le projet agro-environnemental et climatique (PAEC) du Genevois

Le Genevois est l’un des territoires modèles de la Haute-Savoie en termes de réflexion pour concilier aménagement du territoire et préservation des espaces agricoles dans un secteur sous forte pression foncière.

Depuis plusieurs années, l’étroite collaboration avec la profession agricole locale, (Comité des Agriculteurs du Genevois), relai local de la Chambre d’Agriculture, permet de mener des actions sur l’ensemble du secteur. Des réflexions sont conduites sur différentes thématiques et développées notamment dans la stratégie du PAEC dans lequel 61 exploitations sont engagées, ou encore dans les Mesures Agro-Environnementales et Climatiques (MAEC).

Le bilan est très positif puisque la surface totale concernée par ces actions représente plus de 1500 ha et plus de 12 000 m² de haies ont été entretenues.
Le budget s’élève à plus de 1.2 millions d’euros sur 5 ans

L’engagement des agriculteurs dans ses actions est indispensable pour permettre le maintien, voire l’amélioration des réservoirs de biodiversité en zone agricole comme les prairies sèches ou humides, les vergers haute-tige, les prairies permanentes et les haies. Les infrastructures agro-écologiques (corridors) sont également restaurées afin de permettre une continuité écologique entre les espaces agricoles et naturels

 

La replantation de haies et arbres isolés

19 exploitations agricoles se sont engagées dans la replantation de plus de 1 600 m² de haies de végétaux locaux et étagés, favorisant tout un cortège d’animaux et insectes.
300 arbres emblématiques du territoire (fruitiers locaux, chênes, châtaigniers…) ont également été plantés.

Cette pratique apporte plusieurs bénéfices :

  • Agricoles et agronomiques : lutte contre l’érosion et le lessivage des sols, fonction de filtre et de piégeage des nitrates, phosphores et produits phytosanitaires, source de fraicheur et d’ombre pour les troupeaux, brise vent.
  • Ecologiques et biodiversité : habitats pour l’avifaune et les prédateurs des ravageurs des cultures, source de nourriture pour les pollinisateurs, maintien des corridors écologiques.
  • Paysager

 

La signature des CTENS « Salève-Genevois » et « Vuache-Champagne-Genevois »

Ces deux contrats "Salève-Genevois" et "Vuache-Champagne-Genevois" couvrent l’ensemble du bassin naturel du Salève au Vuache et regroupent 38 communes françaises et 15 communes suisses. Il portent des objectifs communs pour mieux préserver notre capital environnemental :

  • actions de protection et de valorisation de la nature et des paysages,
  • suivi scientifique de l'évolution du patrimoine
  • actions de sensibilisation en direction de la population

En signant ces contrats, la Communauté de communes s’engage pendant 5 ans sur différentes actions notamment liées à la ressource en eau, à la protection des zones humides et des espaces naturels ou encore la lutte contre les plantes invasives. 

Exemples de sites naturels remarquables concernés par les mesures :  

  • les corniches du Petit-Salève
  • les prairies sèches du Vuache
  • des vergers traditionnels
  • des voies de passage pour la petite ou la grande faune...

  Participation de la Communauté de communes du Genevois : 

  • Contrat « Vuache-Champagne-Genevois » : 57 000 €TTC  (3 actions)
  • Contrat « Salève-Genevois » :  1 465 800€  (16 actions)

 

Agir sur la trame bleue

Depuis plus de 20 ans, la CCG porte des actions pour préserver les milieux. Elle s’est donné trois objectifs principaux : le maintien de la biodiversité, la protection des cours d’eau et la prévention des inondations.

Pour cela, elle a prévu de mener certaines études et de réaliser certains ouvrages :

  • Restauration de la Drize à Collonges
  • Etude pour la renaturation de l’Aire à Saint-Julien-en-Genevois
  • Restauration des zones humides
  • Optimisation de la gestion de l’eau, partage de la ressource
  • Définition des espaces de bon fonctionnement des cours d’eau
  • Diagnostic de franchissabilité
  • Inventaires piscicoles (Vosogne et Couvatannaz)
  • Etude de la salamandre sur le bassin du Longet