-A +A

Le Genevois # 6 - juin 2019

Intercommunalité : où en sont les projets ? 

Ce qui avance dans l'intérêt de tous depuis 5 ans : aménagement du territoire, logement, éco-mobilité, emploi-formation, santé, petite enfance, séniors, environnement, énergie, gestion des déchets...  

 

Lire le magazine en ligne 

 

Portrait

Interview intégrale de Michèle - Guide composteur et habitante de Vers

Besoin d’un coup de pouce pour vous lancer dans le compostage ?

Une quarantaine d’habitants volontaires, ont répondu à l’appel à bénévoles lancé par la Communauté de communes du Genevois pour développer la pratique du compostage et donc réduire le volume des poubelles incinéré chaque année.

Rencontre avec l’une d’entre eux, Michèle, convaincue que chacun peut produire son propre compost à partir de ses déchets de cuisine, de la maison, du jardin.

 

Depuis combien de temps êtes-vous adepte du compostage ?

Depuis toujours, je crois. Mes parents étaient agriculteurs, ils avaient un ruclon dans lequel on jetait déjà nos déchets végétaux quand j’étais enfant.

 

Quels sont pour vous les avantages du compostage ?

Je considère le compostage comme une filière de recyclage à domicile : une fois décomposés, mes déchets se transforment en compost, ils ont une seconde vie. Le résultat est visible et gratifiant.

C’est aussi un moyen de garder ma poubelle propre et sans odeur puisque mes déchets putrescibles vont dans le composteur. Et puis comme je trie en parallèle mes emballages ménagers, je ne change mes sacs poubelle de 35 litres qu’une fois par mois.

 

Quel usage faites-vous du compost obtenu ?

Je le partage chaque année avec mon voisin, avec qui je composte. Je l’utilise comme amendement dans mon potager, mes parterres de fleurs, mes jardinières... ll apporte des nutriments aux plantations et allège la terre.

 

Pourquoi avez-vous répondu à l’appel à bénévoles de la Communauté de communes ?

Par envie de transmettre un savoir-faire, comme d’autres le faisaient autrefois.

Je pense vraiment que le compostage est à la portée de tous, ça ne coûte que la volonté de bien le faire, mais quand on débute, on peut avoir besoin d’un coup de pouce pour acquérir quelques bases. 

 

En quoi consiste votre rôle de guide composteur ?

à apporter des conseils sur la technique de compostage dès le jour de retrait de votre composteur puis, au fil du temps, en fonction de vos questions.

Nous avons suivi une formation de 2 jours et demi qui nous permet également d’animer des ateliers de sensibilisation.

 

Quel conseil donneriez-vous pour bien commencer avec un composteur ?

Choisissez lui d’abord un emplacement facile d’accès, y compris en hiver, près de votre habitation.

Je conseille aussi d’avoir quelques outils utiles à portée de main pour aérer le compost ou découper grossièrement des végétaux encombrants. Plus vos gestes au quotidien seront simplifiés, plus vous aurez plaisir à préparer votre compost.

 ___________________________________

Demandez votre kit de compostage : www.cc-genevois.fr / rubrique déchets