-A +A

Un territoire à énergie positive

Le Grand Genève, métropole franco-suisse de près d’un million d’habitants, se construit de manière unique et originale. Au cœur de cet ensemble, les élus des 17 communes de la Communauté de Communes du Genevois doivent répondre aux besoins des populations et des entreprises au sein d’un bassin de vie transfrontalier cohérent et durable.
La Communauté de Communes du Genevois et trois autres communautés de communes du Grand Genève français se sont donc engagées dans une démarche de transition énergétique - Annemasse agglo, Pays de Gex, Faucigny-Glières - se portent candidates pour former ensemble un territoire à énergie positive en Rhône-Alpes.
Elles ont répondu à l’appel à projet lancé par la Région et l’Ademe Rhône-Alpes qui vise à soutenir financièrement les territoires qui mettront en œuvre un plan d’actions ambitieux pour atteindre d’ici 2050 l’équilibre entre la demande d’énergie et la production d’énergies renouvelables locales.
 

Objectifs TEPOS

Les objectifs

Sur la base du Schéma de Cohérence Territoriale, à travers 5 axes d’intervention et 20 grands enjeux, ce projet fixe des objectifs pour le territoire et les moyens pour les atteindre.

Il répond donc à plusieurs objectifs :

  • Minimiser localement les émissions de gaz à effet de serre.
  • Maîtriser les émissions de polluants et réduire notre dépendance aux énergies fossiles.

Les premiers chantiers visent à :

  • Baisser la consommation d’énergie des bâtiments (logements, locaux professionnels et agricoles, bâtiments publics, zones d’activités économiques).
  • Poursuivre le développement de modes de transport alternatifs à la voiture et produire des énergies renouvelables locales (bois-énergie, photovoltaïque, solaire thermique, géothermie, méthanisation).

En matière de transition énergétique, les élus, en nommant un Vice-Président en charge de l’Energie, de la Transition Energétique et des Réseaux numériques, ont souhaité inscrire cet engagement dans la durée.
Le projet de territoire et le SCOT a donné une feuille de route sur laquelle s’appuyer pour décliner la transversalité des actions en matière d’énergie. En effet, cette thématique va impacter la manière d’appréhender les projets dans tous les services.

Cela permettra également de mobiliser des partenariats avec les acteurs locaux, associations, collectivités, entreprises, institutions, habitants, autour d’un objectif partagé pour les 3 années à venir : atteindre l’équilibre entre la demande en énergie et la production d’énergies renouvelables locales à l’horizon 2050.
Ce projet s’inscrit aussi dans un cadre plus large, celui de la coopération entres les intercommunalités françaises et à l’échelle transfrontalière.

La volonté pour l’année 2016 est de lancer un Plan Climat Air Energie Territorial sur le territoire qui permettra, en parallèle des réflexions menées dans le TEPOS, de structurer les actions en matière d’énergie. Une étude sur le potentiel de méthanisation est également en cours.
Par l’intermédiaire du SYANE (Syndicat des Energies et de l’Aménagement numérique de la Haute Savoie), les communes travaillent aussi sur le déploiement de bornes de rechargement pour les véhicules électriques, et mènent des réflexions concernant leur éclairage public (plus économe, plus performant, plus responsable).